Nouvelle-Zélande

À la découverte du Coromandel & du Waikato

Nous avons poursuivi notre route dans la péninsule du Coromandel située dans le Nord-Ouest de l’île. Les côtes de la péninsule totalisent plus de 400km et sont constituées de nombreux caps, îles et baies. Située à seulement 2h d’Auckland, cette partie de l’île est très touristique.

Notre première étape a été la visite d’un ancien centre minier. Au début des années 1900, les communes de Karangahake, Owharoa et Waikino étaient des centres miniers importants avec de grandes batteries pour écraser et traiter le quartz de mines locales. Certains endroits sont très bien conservés ce qui nous laisse imaginer tout le travail réalisé par le passé. Nous avons traversé un tunnel de 1km de long, celui emprunté par les miniers qui faisaient les allers/retours jusqu’à la prochaine ville. La ballade était très instructive et plaisante.

À l'intérieur d'un tunnel minier.
À l’intérieur d’un tunnel minier

Le lendemain, nous sommes allés à Cathedral Cove, certainement l’endroit le plus touristique de la péninsule. Ce lieu est aussi célèbre pour avoir été le tournage d’une scène du film« Le monde de Narnia ». Avant d’y accéder, il faut marcher environ 45 minutes. Nous avons fait cette balade en compagnie de Floriane, rencontrée le matin même sur le parking. La promenade fut très agréable, on peut accéder à quelques criques dont l’eau est turquoise et transparente. Nous arrivons sur les lieux, il y a déjà beaucoup de monde malgré qu’il soit seulement 9h. L’endroit est paradisiaque! Nous restons environ 1h à profiter, à être assis sur le sable et laisser notre esprit vagabonder.

Cathedral Cove, lieu très apprécié par les kayakistes.
Cathedral Cove, lieu très apprécié par les kayakistes

Par la suite, nous nous sommes baignés à la plage de Hahei beach où l’eau était délicieuse pour un mois d’automne. Les vagues n’étaient pas grosses mais elles éclaboussaient bien. L’eau est tellement transparente qu’on peut y apercevoir les gros crabes marcher sur le sable au fond de l’eau : il est donc temps pour moi de sortir de l’eau! Une fois sortie de l’eau, nous sommes allés à Hot Water Beach : autre activité fréquentée par 700 000 touristes chaque année! Le principe est simple, il suffit d’aller sur la plage à marée basse et d’y creuser un trou. La présence de source d’eau chaude d’origine géothermique créée des bains chauds naturels. L’eau qui remonte de la surface peut atteindre une température de 64°. Instant très relaxant dans notre piscine d’eau bouillante avec vue sur l’océan pacifique. La journée fut très belle et la soirée encore meilleure puisque nous avons passé la nuit dans un charmant petit hôtel dans la ville de Whitianga. Pensez-vous que nous avons le plus apprécié le lit ou la douche chaude? Aucun des deux, même si cela est agréable. Ce que nous avons le plus savouré c’est le petit déjeuner! Nous avons pu toaster nos tartines avec un vrai toasteur! C’est tellement mieux de manger le miel sur des tartines chaudes! Les petits plaisirs sont les meilleurs.

La plage que nous avons le plus adoré au Coromandel est la plage de Otama beach. Nous l’avons découverte le matin, nous étions seuls avec pour seule compagnie un goéland qui était couché sur le sable face à l’océan. Le sable est fin, à droite une magnifique colline, à gauche les rochers qui se faisaient submerger par les vagues. Et en face de nous, l’océan pacifique qui est tout simplement magnifique et envoutant. L’endroit est à couper le souffle. Nous restons un petit moment, c’est dur de quitter cette plage mais nous savons qu’il y a encore de beaux endroits qui nous attendent.

La magnifique plage de Otama.
La magnifique plage de Otama

Comme souvent, lorsque nous arrivons dans les grandes villes, nous aimons bien visiter les jardins botaniques. Nous ne pouvons pas nous passer de la nature. Les jardins de la ville d’Hamilton sont stupéfiants. Nous avons pu y voir des jardins typiquement japonais, chinois, anglais, italiens, maoris etc. Le parc est très joli et très apaisant. Nous y avons pris notre déjeuner au bord du lac avant de reprendre la route pour la ville d’Otorohanga.

Jardin italien de la Renaissance, au Hamilton Garden.
Jardin italien de la Renaissance, au Hamilton Garden

Dans cette ville, nous pouvons observer des kiwis dans le parc Kiwi House. Comme cet animal est nocturne, l’enclos est conçu avec de petites lumières rouges ne venant pas le gêner et qui nous permet de pouvoir l’observer à travers une vitre. La soigneuse est là pour nous parler des kiwis, nous apprenons donc qu’un kiwi peut courir jusqu’à 25km/h et vivre en captivité environ 60 ans! Nous avons pu le voir de très près, il adore les câlins avec sa soigneuse. Nous avons pu vivre une autre expérience tout aussi chouette. En effet, lorsque nous avons continué notre chemin dans le parc, une soigneuse s’occupait de nourrir les perroquets et nous a proposé des graines pour le faire nous aussi. C’est avec un grand sourire que nous acceptons. Ni une, ni deux, les perroquets, plus exactement les Kakarikis, se jettent dans nos mains pour y manger les graines. Au final, nous avons un oiseau dans chaque main et même un sur le dos et la tête! Ce fut une expérience émouvante. Nous sommes ressortis du parc avec un grand sourire et de beaux souvenirs.

Un kakariki qui vient nous manger dans la main.
Un kakariki qui vient nous manger dans la main

En continuant notre chemin, nous nous sommes arrêtés pour regarder les Marokopa falls. Il faut seulement 5 minutes pour y accéder. Comme toujours, nous traversons une belle forêt envoûtée par les chants d’oiseaux. Ces chutes d’eau font 35m de hauteur. Le spectacle est impressionnant. Nous avons vu beaucoup de cascades en NZ, et celle-ci fait partie de nos préférées.

Sublimes cascades de Marokopa.
Sublimes cascades de Marokopa

Juste après, nous avons visité Mangapohue bridge, un pont naturel de 17m de haut formé par une arche de calcaire. Une petite ballade nous transporte 25 millions d’années en arrière où nous pouvons observer des fossiles d’huîtres géants exposés dans de magnifiques terres agricoles.

Mais le spectacle est encore plus époustouflant la nuit. À cet endroit, nous pouvons apercevoir des milliers de glow worms qui nous éblouissent de mille feux! C’est la première fois que nous en voyons autant. L’arche est illuminée par ces vers, la rivière en devient presque silencieuse tellement nous sommes sous le charme. La forêt devient enchantée. La nature est très belle et nous sommes une fois de plus ébahis par tant de beauté.

Non, ce n'est pas le ciel étoilé, mais des vers luisants!
Non, ce n’est pas le ciel étoilé, mais des vers luisants!

Le lendemain nous avons pris la route vers un endroit que j’attendais depuis longtemps. Direction Egmont National Park, situé au sud de New Plymouth, où se trouve le Mont Taranaki. Ce mont sacré par les maoris et dont nous partons faire son ascension!

16 avril 2016
Photo de Maud
À propos de l'auteur : Maud

« Liberté, nature et dépassement de soi, sont les maîtres mots qui me définissent. À travers nos voyages, la citation "Il faut vivre ses rêves et non rêver sa vie" prend alors tout son sens. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi

Fiordland : un des trésors de la Nouvelle-Zélande!

Avant de profiter de Fiordland, nous avons expérimenté la spéléologie dans les grottes de Cliffden. Nous nous sommes renseignés à l’I-Site de...

J-14 avant notre départ pour la Nouvelle-Zélande

Et voilà, dans deux semaines nous nous envolerons pour la Nouvelle-Zélande ! J-14 donc ! L’excitation est à son comble. Nous sommes dans les...