Nouvelle-Zélande

Une randonnée à vous couper le souffle : Gertrude Saddle

 

Cette randonnée située dans le Fiordland, sur la mythique route reliant Te Anau à Milford Sound, est indiquée comme ayant une distance de seulement 3.5km, mais le temps annoncé pour la parcourir est de 4 à 6 heures (aller-retour). Sur de nombreux prospectus, elle est désignée comme étant l’une des plus belles randonnées à la journée au Monde. On lit souvent qu’une certaine compétence en navigation alpine est essentielle car, en effet, une grande partie de la randonnée n’est pas balisée et il n’y a aucun chemin réel. C’est donc un vrai challenge que nous avons décidé de relever!

Il est 5h30, le réveil sonne. Nous nous sommes fixés avec Maud et nos compagnons de route, Marion et Rémi, de lever le camp à 6h dernier délai. Les paupières sont lourdes mais l’excitation est omniprésente! On trouve les forces pour se lever et ranger toutes nos affaires, c’est une certaine organisation que nous pratiquons tout les matins depuis maintenant un peu plus de 3 mois. On s’habille comme on peut sur le matelas, on bascule à l’arrière les sacs laissés à l’avant du véhicule puis on essuie la condensation sur les fenêtres avec une éponge. Il fait encore nuit noire. Le ciel dégagé nous permet d’admirer le ciel étoilé. Il est 6h00, tout le monde est prêt à partir. Nous prenons la route en direction de Gertrude Valley dans le noir le plus complet, uniquement la lune vient légèrement éclairer le paysage. Et quel paysage! Les silhouettes des montagnes qui nous entourent sont magnifiques et mystérieuses.

Après 45mn de trajet, nous arrivons sur le parking du départ de notre randonnée. Nous sommes seuls au monde. Dehors, il fait encore très sombre et vraiment froid. Nous déjeunons à la lampe frontale sous un ciel étoilé qui, au fil des minutes, change de couleur et vient éclairer partiellement les sommets des montagnes. Les mêmes mots n’arrêtent pas de sortir à plusieurs reprises de la bouche de chacun, « c’est magnifique ». Remplissage de nos poches à eau et, au cas où, prise de notre doudoune de -10° dans nos sacs. Il est 7h20, c’est l’heure de se mettre en route les amis!

Gertrude-River

Quelques dizaines de mètres après le départ, nous arrivons devant une rivière d’un bleu envoutant et profond. L’eau est tellement limpide que l’on peut y voir le fond jusqu’à plusieurs mètres devant nous. La beauté de cette rivière nous laisse sans voix. Nous la traversons sur un petit ponton en bois recouvert de plusieurs centimètres par l’eau de la rivière. On passe en équilibre sur la poutre qui nous semble la plus robuste. Mais ce n’est finalement pas le seul passage de rivière que l’on doit franchir. En effet, peu de temps après, nous croisons à nouveau la rivière large de quelques mètres, mais cette fois il n’y a pas de ponton pour nous aider à la traverser, et, même si la rivière à cet endroit n’est pas très profonde, il est certain que l’eau passera au dessus de nos chaussures pourtant imperméables. Marion a opté pour un très bon choix pour la randonnée en Nouvelle-Zélande, les bottes de pluie crantées (non lisses). C’est un excellent moyen pour franchir ce genre de passage. Pour elle, aucun problème, le franchissement se fait en un rien de temps. Maud et Rémi hésitent plus longuement sur les endroits où poser leurs pieds et finissent par laisser l’eau s’infiltrer dans leurs chaussures! Pour ma part, je n’ai pas envie de revivre la sensation très désagréable de marcher pendant des heures avec les pieds humides. Je choisi le passage le moins large, prend de l’élan, croise les doigts et saute au-dessus de la rivière sac sur le dos! Youhou, mes réflexes d’athlétisme sont encore là! Me voilà de l’autre coté, avec les pieds au sec.

À deux autres reprises nous avons dû retraverser cette même rivière. Cette randonnée est vraiment belle et intéressante car le chemin est très varié. Tantôt nous sommes sur un sentier de terre, tantôt nous traversons une forêt, tantôt nous gravissons la montagne… Plus on avance, plus le soleil se lève et nous fait découvrir les montagnes qui nous entourent. C’est un immense cirque qui se trouve juste devant nous, et nous nous demandons bien quelle est notre destination finale, car nous ne voyons aucun chemin dans ce cirque rocheux où aucun arbre n’a élu domicile. Aucun arbre certes, mais des dizaines de cascades fines se trouvent partout autour de nous. Plus nous avançons, plus nous découvrons de nouvelle cascades, et les couleurs du soleil levant sur la roche est vraiment mémorable! C’est un spectacle de la nature que nous avons devant nos yeux ébahis. Finalement, pour cette première partie, le chemin est assez bien balisé avec des petits poteaux triangulaires oranges que l’on peut facilement apercevoir de loin. Toutefois, une fois arrivés au pied du cirque, il faut grimper et ici, aucun balisage n’est présent. Quelques chemins improvisés partent à gauche et à droite, avec des cairns laissés par d’autres randonneurs pour nous indiquer, selon eux, le meilleur chemin à emprunter. C’est en fait très agréable de pouvoir observer le terrain et choisir sa propre voie. On a une sensation de liberté!

Gertrude-Saddle-3

Une nouvelle fois, le terrain change, on gravit la montagne sur de petits cailloux assez glissants sur des centaines de mètres. À plusieurs endroits, de nombreux petits « lacs » se sont formés avec une couleur toujours aussi bleu. Les cascades sont à présent plus imposantes. Et c’est à quelques mètres seulement d’une cascade assez large que nous escaladons le terrain à présent rocheux à l’aide de câbles fixés dans la roche. Une via ferata! Décidément, cette randonnée est vraiment très variée! Arrivés au sommet de cette petite via ferata, un grand lac bleu très foncé se trouve devant nous. C’est de lui que provient la cascade que nous venons de suivre. L’eau est limpide et nous pouvons voir de gros rochers dans le fond. Le ciel est à présent bien bleu, la roche du cirque autour de nous est de toutes les couleurs, il y a un petit espace de quelques mètres où la nature est venue pousser sous forme de mousse verdoyante, et le bleu foncé de ce lac nous donne une palette de couleur saisissante!

Gertrude-Saddle

Plus haut, le terrain nous fait maintenant passer sur de très grosses pierres. On s’amuse à se prendre pour Frodon et Sam dans le Seigneur des Anneaux, lorsqu’ils gravissent la montagne du destin! Pour être plus précis, Rémi est Frodon. Marion est Sam. Maud est Gollum (c’est son choix :)). Quant à moi, je suis Aragorn. Le terrain se dégage peu à peu, nous arrivons à Gertrude Saddle, le terminus de notre randonnée. Nous avons une magnifique vue dégagée sur le Milford Sound. Nous le surplombons. La saddle (la scelle) nous permet d’admirer un paysage de rêve. Devant nous, les fiords du Milford Sound, derrière nous, le cirque de Gertrude Valley et son magnifique lac. D’ici, les autres randonneurs au loin nous paraissent minuscules et nous avons l’impression d’être les maîtres du Monde. Nous sommes au-dessus des hélicoptères qui parcourent le Milford. Mais nous avons aussi l’impression de n’être qu’un minuscule grain de sable devant toute cette étendue et ces immenses et interminables montagnes qui se trouvent partout autour de nous. On prend notre repas du midi devant ce spectacle magnifique que nous ne lâchons pas des yeux. On profite de cet instant pendant 2 heures. Le temps s’est arrêté ici.

Gertrude-Saddle-2

L’heure de rentrer est là. Cette randonnée n’est pas une boucle. On n’aime pas vraiment repasser par le même chemin pour revoir les mêmes paysages. Mais cette fois, les paysages sont tellement beaux que nous gardons constamment notre sourire. Et puis, de toute façon, le terrain n’étant pas balisé nous redescendons finalement l’ensemble par un tout autre chemin. Génial! Jusqu’au plat du début de la randonnée, entièrement balisé, où nos passages au-dessus de la rivière nous attendent. Étrangement, le petit ponton pris en début de la randonnée n’est plus recouvert par l’eau de la rivière. Le parking est là. On se repose quelques minutes et prenons la route vers Te Anau, où nous avons décidé de manger tous ensemble l’un des meilleurs burgers que l’on ai mangé! Nos papilles s’en souviennent encore.

Fin-Gretrude-Saddle

Cette randonnée et cette journée ont été entièrement parfaites! Du début à la fin, des étoiles au burger, tout a été magique! On se souviendra encore longtemps de cette journée!

29 février 2016
Photo de Rémy
À propos de l'auteur : Rémy

« Passionné par la découverte de nouvelles choses, les grands espaces et la randonnée! C'est à l'autre bout du Monde, en Nouvelle-Zélande, que j'ai souhaité commencer à vivre de nouvelles aventures. Puis rapidement, d'autres aventures se sont suivies. »

Commentaires

  1. Magnifique ! Les photos sont incroyables !
    J’ai qu’une hâte c’est d’y aller à mon tour !
    Mais petite question, quand tu dis que vous avez escaladé la roche à l’aide de câble fixé, il faut donc avoir avec soit du matériel pour grimper? Et donc savoir escaladé ?
    J’ai envie de faire cette randonnée en mars mais je n’ai pas de matériel de grimpe et je ne sais encore moins en faire hahaha

    • Bonjour Vanessa,

      Désolée pour la réponse tardive et merci pour ton commentaire!

      Tu vas être émerveillée par la Nouvelle-Zélande, c’est un pays magnifique en tout genre!

      Pour répondre à ta question, il ne faut pas avoir de matériel spécifique car le câble est fixé à la roche et il n’y a qu’une petite partie à grimper. Cela se fait très bien, tu vas réussir facilement!

      Bonne continuation dans ton voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi

Le jour du départ est arrivé!

Comme le titre de l'article l'indique, c'est enfin le grand jour et nous sommes prêts ! Après 3 mois de préparation, nous partons pour la...

Castlepoint / Gisborne / Whakatane

Nous voilà à nouveau sur l'île du Nord pour continuer notre aventure. Lors de notre arrivée en NZ, nous avions laissé volontairement des...