Nouvelle-Zélande

Notre premier trek : Tongariro Northern Circuit

Voilà nous y sommes, nous faisons enfin notre premier trek, de 4 jours et 3 nuits au Tongariro National Park, célèbre car il représente le Mordor dans la trilogie du Seigneurs des Anneaux. Le Tongariro Northern Circuit fait parti des 9 Great Walks proposées par le Department Of Conservation. Cette Great Walk est réputée pour être l’un des treks les plus difficiles car les conditions météorologiques changent très régulièrement en quelques secondes. La difficulté est visible un peu partout avant de rentrer dans le circuit, par exemple une affiche indique « Êtes-vous préparer à revenir vivant? » En pleine saison, il faut réserver l’hébergement pour pouvoir réaliser ce trek.

Le mont Tongariro est sacré pour les Maoris. C’est lui qui a gagné le combat contre les 3 autres montagnes mâles pour gagner l’amour de la montagne femelle Pihanga. Il représente la source de la passion, l’amant consacré, les eaux de la source vivifiante, la montagne guerrière et l’âme du Tūwharetoa.

Sommet du Mont Tongariro, qui culmine à 1978m d'altitude.
Sommet du Mont Tongariro, qui culmine à 1978m d’altitude

Nous avons décidé de dormir en campsite et non dans les « huts ». D’une part, le prix est moins cher, mais pour nous, dormir en tente donne tout son sens au trek : monter sa tente, préparer le matériel, dormir en extérieur au plus près de la nature et sans chauffage, etc. C’est plus intéressant que de simplement sortir son sac de couchage et dormir sur le matelas d’un dortoir.

Tente

1ère étape : Whakapapa Village à Mangatepopo [8,5 km – 4h15]

Nous avons commencé l’aventure le 13 décembre. Le temps pour réaliser la première étape varie de 3 à 5h selon les conditions météorologiques. Ces dernières n’étant pas très bonnes, nous l’avons réalisé en 4h15 : de la pluie, du vent, du soleil, de la grêle. Les chemins étaient très étroits, boueux et donc extrêmement glissants. Nous avons du traverser 2 fois la rivière sans pont et avec un courant assez fort, c’était technique. Vers la fin du parcours, nous apercevons les paysages volcaniques que peut offrir cette partie de la région. Le soleil est là, nous sommes presque arrivés à notre premier campement.

En arrivant au 1er campement
En arrivant au 1er campement

Une fois arrivés, nous avons monté notre tente avec un vent très fort! Nous sommes allés nous réchauffer dans la hut, c’est là que nous avons vu toutes les personnes qui font le même trek que nous. Nous avons notamment fait la connaissance d’un israélien avec qui nous échangerons tout le long de ce trek.

Notre première nuit en tente en altitude a été très marquante ! Il a fait vraiment très froid! Notre sac de couchage va jusqu’à 15°C et les températures étaient dans le négatif. Nous avons donc dormi avec nos vêtements, gants, bonnets, doudoune…

En altitude, sous la tente, il faut se couvrir!
En altitude, sous la tente, il faut se couvrir!

 

2ème étape : Mangatepopo à Oturere [15,8 km – 8h]

C’est la fameuse étape où nous pouvons apercevoir les paysages les plus magnifiques et surtout la plus difficile techniquement, c’est en fait la partie principale du Tongariro Alpine Crossing (une randonnée très réputée de 1 jour)! Dès le début de l’étape, un panneau nous indique « Êtes-vous réellement préparé ? » car le dénivelé est important sur une faible distance. Nous avons marché pendant 8 heures (en incluant les variantes).

Emerald Lakes
Emerald Lakes

Le temps était très agréable, journée très ensoleillée malgré quelques instants nuageux. Cette étape était difficile car, comme dis plus haut, il y a eu énormément de dénivelé ! Il y avait beaucoup de monde. Nous avons parcouru 3km de plus pour faire l’ascension du Mont Tongariro, à presque 2000m d’altitude, où nous y avons pris notre casse croûte.

Red Crater, entré en éruption en 1850 pour la dernière fois
Red Crater, entré en éruption en 1850 pour la dernière fois

Nous avons vu toutes sortes de paysages : des montagnes, des volcans, des cratères, des lacs… À en couper le souffle ! En arrivant au campement, même rituel, présentation du ranger et montage de la tente. Nous avons passé la partie de la soirée à discuter avec un couple de suisse. La nuit fut beaucoup plus chaude!

Mont Ngauruhoe, connu sous le nom de la Montagne du Destin dans le Seigneur des Anneaux
Mont Ngauruhoe, connu sous le nom de la Montagne du Destin dans le Seigneur des Anneaux

 

3ème étape : Oturere à Waihohonu [7,5 km – 3h]

Nous pensions que cette étape allait être « cool » car peu de kilomètres et surtout peu de dénivelé. Bref, une journée calme après l’étape précédente. Cela a été le cas au début, paysages toujours aussi magnifiques, promenade agréable. Petit passage dans la forêt et là c’est le drame ! Une sacrée montée! La fatigue se fait ressentir, nous avons eu du mal à grimper! Mais nous avons réussi et même en moins de temps que prévu! 2h30 seulement. Nous avons trouvé un bon emplacement pour la tente. Campsite très beau et très relaxant. L’étape ayant été très courte et nous étant levés assez tôt, nous avons eu le temps d’improviser un Morpion dans le sable ainsi qu’un Dessiné c’est gagné. Une partie de pétanque dans le sable avec des pierres volcaniques a été mémorable. Notre ami israélien nous a proposé du café, et c’est parti pour une longue discussion!

Mont Ruapehu enneigé, un volcan actif qui est le point culminant de l'Île du Nord avec 2797m d'altitude
Mont Ruapehu enneigé, un volcan actif qui est le point culminant de l’Île du Nord avec 2797m d’altitude

 

4ème étape : Oturere à Waihohonu [14,3 km – 5h]

La nuit fut courte. Le réveil a été difficile. C’est la fin du trek, nous avons eu du mal à contenir nos émotions. C’était la fin de quelque chose, voir les autres partir et continuer leur route a été difficile. Nous avons fait de belles rencontres. L’étape commence par un petit détour vers le plus vieux refuge de Nouvelle-Zélande, construit en 1904 et actif pendant plus de 60 ans.

Old Waihohonu Hut, le plus vieux refuge de Nouvelle-Zélande
Old Waihohonu Hut, le plus vieux refuge de Nouvelle-Zélande

Cette journée a été difficile car il a plu tout le long du parcours donc 4h30 sous la pluie! Terrain facile mais conditions difficiles. Résultat, tous nos vêtements étaient trempés! Même nos chaussures imperméables…

Peu de temps après le lever du soleil, on est déjà sur le chemin
Peu de temps après le lever du soleil, on est déjà sur le chemin

 

Conclusion de ce premier trek

We did it! Ce premier trek a été vraiment super et marquant. Nous avons été subjugués par les paysages qu’on voyait. Nous sommes fiers d’avoir réussi ce parcours réputé pour être difficile. Nous avons fait de belles rencontres. Parcouru 46,1km en 4 jours, un vrai dépassement de soi. Nous avons hâte de faire d’autres Great Walks.

17 décembre 2015
Photo de Maud
À propos de l'auteur : Maud

« Liberté, nature et dépassement de soi, sont les maîtres mots qui me définissent. À travers nos voyages, la citation "Il faut vivre ses rêves et non rêver sa vie" prend alors tout son sens. »

Commentaires

  1. BRAVO !!!!! C’est en vivant des aventures comme celles ci que l’on se rend compte de quoi nous sommes capables !!!! Vivre ses rêves et les réaliser !!!!!!!

Répondre à Celine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi

Le jour du départ est arrivé!

Comme le titre de l'article l'indique, c'est enfin le grand jour et nous sommes prêts ! Après 3 mois de préparation, nous partons pour la...

Dernier jour sur l’île du Sud : un souvenir mémorable

Pour cette dernière journée passée dans l’île du Sud, nous nous sommes fait plaisir! Pour ma part, j’avais rendez-vous à 9h à l’aéroport...