Nouvelle-Zélande

Une sortie dans les Vosges

Cela fait maintenant 2 semaines que nous sommes arrivés en Alsace, dans la famille de Maud, avant notre départ pour la grande aventure en Nouvelle-Zélande! Il y a quelques jours, nous avons fais une sortie avec l’intégralité de notre matériel pour tester l’ensemble en conditions réelles, et voir s’il doit y avoir quelques ajustements par-ci par-là.

Premier ajustement, je remplis ma poche à eau que je glisse dans mon sac, ce dernier est tellement chargé que la poche à eau se retrouve compressée et elle laisse s’écouler de l’eau par le tube. Impossible donc d’utiliser la poche à eau dans ces conditions, elle pourrait partiellement se vider (notamment sur moi) ce qui ne m’enchante pas vraiment. Je prends donc le choix de ne remplir que ma petite gourde de 1L, normalement réservée pour la cuisine et autre. Pour une rando de quelques heures, je ne vais ni cuisiner, ni boire plus de 1L d’eau!

J’ai à boire, nous avons tout le reste de notre matériel, c’est parti! Direction les Vosges pour une petite randonnée d’une dizaine de kilomètres avec un peu de dénivelé. Le Lac de la Maix nous attend à la fin de notre randonnée, comme une récompense pour ces premiers kilomètres chargés à plus de 10kg sur le dos!

Refuge-Lac-de-la-Maix
Repas à la clairière de Prayé, à coté du refuge Laederich

Dès le départ de la randonnée, on grimpe rapidement sur près de 1 km, en pleine forêt avec un sol humide et pas tout à fait stable. On rentre donc directement dans le vif de nos tests! On peaufine, au fur et à mesure de nos pas, les différentes sangles de nos sacs à dos. Le confort du portage se révèle être vraiment bon pour nous 2, même après plusieurs heures à porter une charge lourde et ça nous rassure grandement pour la suite. La majorité du poids de nos sacs est porté par notre bassin, et une petite partie repose sur nos épaules, ce qui permet de ne pas souffrir du dos au bout de quelques centaines de mètres seulement.

Autre matériel testé qui aura son importance lors de notre périple, nos chaussettes! Pour rappel, on a opté pour des chaussettes spécifiques pour réduire les frottements qui sont responsables des ampoules. On sent tout de suite la différence avec des chaussettes classiques. Même avec un terrain humide et au bout de 10km de randonnée, nos pieds sont restés secs. De plus, nos pieds, nos jambes et nos articulations ont bien moins soufferts que d’habitude, mais ça, on le doit à nos semelles orthopédiques sportives que notre podologue nous a fabriqué 🙂 La récupération se fait nettement plus rapidement! Et moi qui ai des pieds creux, tournés vers l’extérieur et les jambes arquées comme Lucky Luke (sinon ça va hein…), je suis heureux d’avoir cette paire de semelles!

Prochaine étape, tester notre matériel sur une distance plus longue, un terrain plus accidenté et un dénivelé plus important!

03 novembre 2015
Photo de Rémy
À propos de l'auteur : Rémy

« Passionné par la découverte de nouvelles choses, les grands espaces et la randonnée! C'est à l'autre bout du Monde, en Nouvelle-Zélande, que j'ai souhaité commencer à vivre de nouvelles aventures. Puis rapidement, d'autres aventures se sont suivies. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi

Nos 3 premières semaines en Nouvelle-Zélande

À notre arrivée à l'aéroport d'Auckland, et sous les conseils de notre hôte Max, nous avons pris le Super Shuttle pour rejoindre sa maison, dans...

Castlepoint / Gisborne / Whakatane

Nous voilà à nouveau sur l'île du Nord pour continuer notre aventure. Lors de notre arrivée en NZ, nous avions laissé volontairement des...